21 Juin

L’analyse des titres financiers (chapitre 32)

« La question des pertes non récurrentes nous confronte à des difficultés particulières dans l’analyse du compte de résultat. » Ainsi commence le chapitre 32 de l’analyse des titres financiers, et non content de nous confronter à des à des difficultés d’analyse, ce chapitre m’a confronté à des difficultés de traduction non moins particulières. Enfin le voilà, dans un français parfois un peu bancaleux : le chapitre 32.

Que font nos amis chinois pendant ce temps ? Ils ont commencé à dégonfler leur bulle, et, ô surprise, ne semblent pas vouloir attendre que les résultats des entreprises rattrapent leurs valorisations exubérantes. Je n’ai malheureusement pas pu profiter de la situation, les shorts étant interdits en Chine, enfin au moins pour le commun des mortels que ma femme et moi sommes. Pas faute d’avoir essayé pourtant… Tristesse…

10 Juin

Game of Sears Saison 5 Episode 9

Alors oui, pour répondre à votre question cher lecteur, comme tout le monde, j’étais devant le téléscripteur pour suivre Game of Sears hier soir. Et quel épisode dantesque ce fut ! Pas le premier, pas le dernier me direz-vous, mais quand même, on se demande où est-ce qu’ils vont chercher tout çà.

Lire la suite

01 Juin

Capitalisme chinois

La semaine dernière la hausse explosive du Shanghai Stock Index s’est vue brièvement interrompue par la vente inattendue de titres bancaires par le fonds d’état Huijin. Le fonds s’est notamment allégé en CCB et en ICBC, qui transige pourtant à moins de 7 fois ses profits. Bloomberg ne manquait pas de louer l’ouverture de l’économie chinoise, cette vente en était la preuve, l’économie se libère, il flotte un petit vent de folie sur l’économie chinoise.

Sauf que… Xie Zhichun, visiblement responsable désigné de la mini-panique, a du démissionner ce week-end de son poste de président de Huijin. Nous espérons que les autres managers de fonds d’état sauront en tirer les conclusions qui s’imposent. Le marché apprécie et repart à la hausse. Ouf, on l’a échappé belle.