11 Mar

Une affaire de famille

En ce moment, j’ai 3 sociétés à revoir : Associated Capital Group, Nexpoint Residential et Fortress Investment Group. Commençons par ce qui semble le plus simple, Associated Capital Group (AC). On remarquera que le nom est assez tarte, c’est un bon point. AC est un spin-off de Gamco, la société d’investissement de Mario Gabelli. Le but est apparemment de sortir le cash et quelques autres actifs mal valorisés.

« Since our organization was founded in 1976 as an institutional research firm, we have evolved into a diversified global financial services company offering an extensive range of investment capabilities. The driving force of our success has been our intense research-driven culture. The keys to our success are the same today as they were in 1976: a focus on fundamental bottom-up research, a consistent investment process and a commitment to generating superior risk-adjusted returns. »

Lire la suite

25 Fév

Theravance Biopharma, mise à jour rapide

Allez, allons-y, c’est l’heure de remettre un peu d’ordre dans le dossier Theravance Biopharma. Vous vous souvenez ? Le truc qui change de nom sans arrêt et qui fait des spin-offs inversées. Les développements récents sont intéressants car ils lèvent un certain nombre d’incertitudes sur la société ; en effet, les ventes de GSK sur Breo et Anoro semblent accélérer et d’autres accords de développement ont été signés, ce qui permet de se faire une meilleure idée du potentiel de la société.

Lire la suite

28 Avr

Suede et autres considérations nitrées

CF industries sévit dans un secteur très peu sexy, les engrais. Curieusement, j’ai toujours été attiré par secteur. Peut-être justement parce que ce n’est pas très sexy. Allez, penchons nous sur CF Industries, une entreprise sexy chez les pas sexy. Le management nous promet de la valeur intrinsèque, voyons s’il tient ses promesses.

Screen Shot 2015-04-27 at 8.49.04 PM

CF, qu’est ce que c’est ce truc ?

CF Industries vend des engrais azotés, c’est le leader nord-américain de la spécialité. L’entreprise a récemment vendu sa division engrais phosphatés, du coup, ils sont devenus mono-produit pur et dur. Je trouve que cela est une bonne chose car les engrais azotés sont produits alors que les phosphatés sont minés. Peut-être à tort, j’ai tendance à penser qu’il y plus de savoir-faire sur ce type de produit que sur une simple mine. Ce qui est peut-être une connerie…

Lire la suite

09 Avr

IBM, ce n’est pas très original

Je sais… J’avais dit que je partais… J’ai menti. Enfin, non, après avoir testé Seeking Alpha, je me suis aperçu que la politique éditoriale ne me plaisait pas forcément. Finalement, je préfère faire et dire ce que j’ai envie. Retour à la case départ donc, et nous allons amorcer le retour avec IBM.

Screen Shot 2015-04-08 at 8.38.16 AM

Que dire de IBM ? Bien sûr, c’est l’un des plus importants investissement de Warren Buffett (et bien d’autres dont par exemple Watsa), qui aime pourtant à rappeler qu’il n’aime pas la technologie. Qu’avons-nous donc pour la modique somme de 190 milliards de $ (Valeur d’Entreprise totale) ?

Lire la suite

26 Fév

Theravance et sa « biopharma »

Allez, Theravance toujours et encore avec cette fois-ci, quelques détails en plus sur Theravance Biopharma (TBPH). Nous avons beaucoup parlé de Theravance (THRX). Au tour de TBPH. Certains développements récents comme le lancement de l’étude sur le Vibativ et le contrat signé avec Mylan nous permettent de mieux valoriser la bête.

La situation est un peu complexe et il est difficile de comprendre ce qu’il s’y passe, beaucoup d’analystes semblent d’ailleurs un peu se mélanger les pinceaux quand il s’agit de Theravance Biopharma (TBPH). C’est qu’il s’agit en quelque sorte d’une spin-off inversée. En effet, Biopharma conserve le pipeline et le management, et seuls 2 produits (enfin 3 avec le Vilantérol monothérapie) restent dans Theravance (THRX), qui est une coquille vide dont l’utilité est de maximiser le retour sur investissement des actionnaires.

Lire la suite

15 Fév

Friedman Industries

Après toutes ces pitreries, un peu de sérieux avec de la bobine et de la plaque d’acier, secteur touché de plein fouet par le cycle pétrolier négatif. Je vous propose une courte analyse de Friedman Industries, plus comme une idée à creuser. Friedman Industies (NYSE MKT : FRD) est une entreprise créée en 1965 par les membres de la famille Friedman au Texas ; elle fait dans la transformation de l’acier. La capitalisation boursière est de 44 millions de $ et l’entreprise n’a pas de dette long-terme.

Screen Shot 2015-02-15 at 11.41.45 AM

Ils transforment les bobines de la photo en plaque d’acier. Çà c’est l’activité historique. La deuxième, c’est la fabrication de tubes en acier par le biais de Texas Tubular, une de leur filiale. Pas sexy, hein?

Lire la suite

01 Fév

Mille-feuille et rimmel chez CBI

Comme de nombreux investisseurs et autres joueurs de roulette invétérés, j’assiste, impuissant, à la chute d’une des valeurs sûres du gros oeuvre énergétique, CBI. Certains y vont la fleur au fusil:  « c’est une entreprise extraordinaire, une occasion en or, tu verras, dans cinq ans, on en rigolera ». Pour l’instant, avec une chute de plus de 50% sur ses plus hauts et un cours qui est passé de $87 à $34 en un an, ce n’est pas très drôle. La raison? Des doutes sur la qualité de l’acquisition d’un concurrent en février 2013, Shaw Group.

Screen Shot 2015-02-01 at 10.20.27 PM

Lire la suite

28 Août

Un nom à coucher dehors

Nous allons aujourd’hui nous atteler à l’analyse de SCBSM, soit la société des bois et scieries de la Manche. Un nom à coucher dehors donc, même pour une foncière. La raison principale qui me fait m’intéresser au titre tient dans le graphe suivant:

Évolution de l’ANR et du cours de bourse:

Évolution de l'ANR de SCBSM

Lire la suite

14 Juil

Une drôle de pièce de monnaie

Combien d’argent seriez-vous prêt à mettre sur le lancer d’une pièce qui a 70% de chances de tomber du côté pile, où vous quintuplez (décuplez?) votre mise et 30% de chances de tomber du côté face où vous perdez tout?

C’est à peu de choses près le cas de figure de Genfit, société de développement pharmaceutique française qui vient de faire son entrée sur le SBF 120. Comme bon nombre de ses comparses, Genfit est un pari asymétrique qui peut rapporter gros, mais, qui peut également vous faire tout perdre, ce qui va, bien évidemment, à l’encontre des bonnes pratiques de l’investisseur prudent (intelligent?).

Lire la suite

27 Juin

La guerre des étoiles

Depuis quelques mois, je me demande qu’est-ce que peuvent bien faire le Baupost Group (je me fais toute la série, vous aurez remarqué) et FPR Partners investis dans une entreprise techno qui ne fait que peu de profits, et dont le profil ressemble à s’y méprendre à une techno à la mode années 90? Cette entreprise, c’est Viasat, et nous allons essayer de voir ce que ces illustres investisseurs « value » peuvent trouver à Viasat… Y a-t-il du grain à moudre ou serait-ce 1999 à nouveau?

viasat1

Lire la suite