10 Juin

Le plastique c’est fantastique

Après la déroute sur Suedzucker (en ce qui me concerne), nous allons nous atteler à l’analyse d’une société toujours dans les matières premières, SIPH, la Société Internationale de Plantations d’Hévéas, que je suis depuis quelques mois sans avoir oser franchir le pas. Encore une société dont le cours et les revenus dépendent largement des cours  de la matière première sous-jacente, ici le caoutchouc naturel, dont le principal acheteur est l’industrie automobile

SIPH intro

Tout comme sur Suedzucker, le cours a fortement dévissé par rapport à ses plus hauts de 2011 et perdu 2/3 de sa valeur. Cette fois-ci, le dossier semble plus simple car il est exposé directement au cours du caoutchouc et ne possède pas d’autre secteur d’activité. Du billard?

Lire la suite